Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP)

 

Le 1er juillet 1810, lors d’une soirée à l’ambassade d’Autriche organisée en l’honneur du récent mariage de Napoléon et de Marie-Louise, un incendie survient et provoque la mort de plusieurs personnes. L’empereur Napoléon 1er ordonne alors une enquête qui mettra en évidence la désorganisation et l’insuffisance des secours. Le 18 septembre 1811, il décide de confier la responsabilité de la lutte contre les incendies à Paris à un bataillon militaire. Ce bataillon est placé sous l’autorité du préfet de police. Désormais, les sapeurs-pompiers de Paris sont des professionnels.

Le 1er janvier 1867, le bataillon devient régiment de sapeurs-pompiers de Paris, appartenant à l’arme de l’infanterie.  A la fin du XIXème siècle, le développement technologique est sans précédent et le bataillon se dote de pompes à vapeur, de grandes échelles capables d’atteindre les derniers étages des nouveaux bâtiments haussmanniens  Il opte pour la traction à cheval et le téléphone. Les bornes d’appel et les bouches à incendie font leur apparition sur les trottoirs de la capitale. De nouvelles casernes sont construites et un système de maillage est mis en place pour réduire les délais d’intervention.

Durant les deux guerres mondiales, les sapeurs-pompiers de Paris sont à la fois soldats du feu et combattants en armes.

Le 1er mars 1967, le régiment se transforme en brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Cette grande unité appartient à l’arme du génie et voit ses compétences s’étendre aux trois départements de la petite couronne. En 1985, la BSPP remplace police-secours pour le secours des victimes. Contrairement à ses homologues étrangers, les sapeurs-pompiers de Paris ne se consacrent pas uniquement à la lutte contre le feu. Ils sont devenus des généralistes du risque maîtrisant différents types d’intervention et des spécialistes du risque nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique (NRBC) qu’il soit d’origine industrielle ou terroriste.

Site de la BSPP : http://www.pompiersparis.fr/