Actualités

Vacances de la Toussaint : Prudence sur la route !

 
 
Vacances de la Toussaint : Prudence sur la route !

Bien préparer son voyage et adapter sa conduite.

Feuilles mortes en nombre, pluie, brouillard, neige… l’automne rend les conditions de circulation plus difficiles pour les automobilistes. La conduite à tenir pour ne pas être pris au dépourvu ? Bien préparer son voyage et adapter sa conduite.

Avec les congés de la Toussaint, de nombreux usagers prennent la route pour se rendre sur leur lieu de vacances. En plus d’un trafic plus chargé, les conducteurs doivent prendre garde aux conditions climatiques particulières à l’automne. Une visibilité limitée par la pluie et le brouillard, une chaussée rendue glissante par l’humidité et les feuilles mortes ou des traversées d’animaux sauvages plus nombreuses sont autant de dangers potentiels que l’on peut rencontrer.

Bien préparer son véhicule

Pour faire face à ces risques, il faut bien préparer son véhicule avant de partir. Des pneumatiques en bon état et à bonne pression,  des feux bien réglés et en état de marche et un système de freinage qui répond normalement constituent la base de la préparation. Posséder un gilet de sécurité et un triangle de présignalisation dans son véhicule est également obligatoire.

Adapter sa conduite

Adapter sa conduite aux circonstances est également nécessaire. Au-delà respect du code de la route, la situation peut amener un conducteur à modérer sa vitesse, notamment dans les zones boisées (risque de tapis de feuilles mortes ou de traversée d’animaux sauvage) ou en cas de brouillard. Dans ce dernier cas, il convient de réduire sa vitesse en-dessous de 70 km/h, voire en-dessous de 50 km/h si la visibilité est inférieure à 50 mètres, et d’allonger les distances de sécurité.

Penser au confort de tous

Enfin, il faut également penser au confort du conducteur et à celui de ses passagers et vérifier que ces derniers sont correctement installés et bien attachés. Pour voyager dans de bonnes conditions, il est également nécessaire de s’arrêter au moins toutes les deux heures. Une fois arrivé à bon port, il ne reste plus qu’à profiter de ses vacances.