Actualités

Pollution atmosphérique le mardi 24 janvier 2017 - Mise en place de la circulation différenciée

 
Pollution atmosphérique le mardi 24 janvier 2017 - Mise en place de la circulation différenciée

Episode de pollution aux particules (PM 10) en Ile-de-France

Téléchargez l'arrêté inter-préfectoral relatif aux procédures d'information - recommandation et d'alerte du public en cas d'épisode de pollution en Ile-de-France :

Document Arrêté inter-préfectoral NR 2016-01383 du 19 décembre 2016

Selon les données transmises par AIRPARIF, un épisode de pollution persistant pour les particules (PM10) avec dépassement du seuil d’information-recommandation est susceptible de se produire en Ile-de-France, le mardi 24 janvier 2017, déclenchant la procédure d’information-recommandation et d’alerte du public.

Les informations de AIRPARIF liées à cet épisode de pollution sont les suivantes :

Périmètre concerné Prévision de dépassement (rappel : seuil info-reco 50µg/m3 - alerte 80µg/m3 ) Evolution
Ile-de-France compris entre 60 et 80µm/m3 stabilisation

En raison d’une météorologie défavorable à la dispersion des polluants émis et afin de réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère, le Préfet de Police, Préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris :

Décide pour la journée du mardi 24 janvier 2017 de la mise en œuvre des mesures réglementaires d’urgence ci-dessous.

 

Mesures applicables aux usagers de la route

 • Mise en place de la circulation différenciée : interdiction de circulation pour les véhicules non classés et vignette classe 5

Périmètre d’application : cette restriction de circulation s’applique à l’intérieur du périmètre délimité par l’A86, à l’exclusion de celle-ci ainsi qu’à l’exclusion des véhicules faisant l’objet d’une dérogation (cf. annexe 1).

• Réduction de la vitesse maximale autorisée des véhicules sur certaines voies. La vitesse des véhicules à moteur sur l’ensemble de la région Ile-de-France est limitée :

  • à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
  • à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
  • à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 90 km/h ;

• Les véhicules en transit dont le poids autorisé en charge excède 3,5 T ne sont pas autorisés à traverser l’agglomération parisienne et doivent emprunter obligatoirement les axes routiers indiqués sur la carte (annexe 2) ;

Les temps d’entraînement et d’essai des compétitions mécaniques seront réduits.

Mesures applicables aux secteurs industriel et tertiaire

Mise en oeuvre des prescriptions particulières prévues dans les autorisations d'exploitation des ICPE.

Mesures applicables au secteur agricole

  • Interdiction de brûlage des sous-produits agricoles. 

Mesures applicables au secteur résidentiel

Interdiction de l'utilisation du bois de chauffage individuel en appoint ou d'agrément ;  

Maîtrise de la température dans les bâtiments (hiver 18°) ;

Interdiction totale de la pratique du brûlage (suspension des dérogations).

Mesures applicables dans les espaces verts, jardins publics et lieux privés

Report des travaux d'entretien ou de nettoyage avec des outils à moteur thermique ou avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture,vernis).

Date d’application : l’ensemble des mesures applicables aux usagers de la route sont applicables du mardi 24 janvier 05h30 au mercredi 25 janvier 2017 minuit, toutes les autres mesures (secteur industriel, agricole, résidentiel…) sont applicables pour 24 heures, du mardi 24 janvier 00h00 au mercredi 25 janvier 2017 minuit.

Recommandations aux Franciliens

Recommandations sanitaires de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France

 A la population générale, et plus spécifiquement aux catégories de la population particulièrement vulnérables ou sensibles, à savoir :

- les populations vulnérables et leur entourage (aidants) : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, sujets asthmatiques, souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires) ;

- les personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution ou ayant une exacerbation de leurs symptômes : personnes diabétiques, immunodéprimées, souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux.

• Pour les populations vulnérables et les populations sensibles

Éviter les activités physiques et sportives intenses (obligeant à respirer par la bouche) en plein air ou en intérieur et reporter les activités qui demandent le plus d’effort. Prendre conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement doit être adapté.

 

• Pour la population générale : réduire et reporter les activités physiques et sportives intenses (obligeant à respirer par la bouche) en plein air ou en intérieur.

De manière générale :

  • § en cas de symptômes inhabituels ou en cas de gêne respiratoire, cardiaque inhabituelle, prendre conseil auprès du médecin, du pharmacien ou de la permanence téléphonique médicale du centre spécialisé de l’hôpital Fernand Widal ;
  • § se renseigner sur la qualité de l’air ;
  • § veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes (usage de solvants sans protection appropriée, consommation de tabac) ;
  • § éviter les sorties près des grands axes routiers. Eviter les sorties en début de matinée et fin de journée ;
  • § si le maintien à l’intérieur réduit vos symptômes : privilégier les sorties brèves et avec moins d’effort qu’à l’habitude ;
  • § la situation lors d’un épisode de pollution ne justifie pas des mesures de confinement, il convient donc de ne pas modifier les pratiques habituelles d’aération et de ventilation.

Les recommandations sanitaires complémentaires sont rendues disponibles sur le site Internet http://www.ars.iledefrance.sante.fr de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France.

Recommandations comportementales

inciter et privilégier le covoiturage ;
utiliser les véhicules peu polluants (électrique, GNL, etc.) ;
différer les déplacements en Ile-de-France ;
respecter les conseils de conduite apaisée ;
emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun ;
privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo, etc.) ;
utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d’aménager les déplacements domicile-travail (plan de mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.).

Sont exclus du champ d’application des dispositions relatives à la mesure d’interdiction de circulation, les véhicules d’intérêt général visés à l’article R. 311-1 du code de la route.

Véhicules d’intérêt général prioritaires :

  • véhicules des services de police, de gendarmerie ou des douanes ;
  • véhicules des services d’incendie et de secours (véhicules de lutte contre l’incendie, véhicules de secours et d’assistance aux victimes) ;
  • véhicules nécessaires à l’activité SAMUService d'aide médicale urgente-SMURService médical d'urgence et de réanimation-CUMP ;
  • véhicules du ministère de la justice affectés au transport des détenus ou au rétablissement de l’ordre dans les établissements pénitentiaires.

Véhicules d’intérêt général bénéficiant de facilités de passage :

  • ambulances de transport sanitaire ;
  • véhicules d’intervention d’ENEDIS et de GRDF;
  • véhicules du service de la surveillance de la SNCF;
  • véhicules de transports de fonds de la Banque de France ;
  • véhicules d’intervention concourant à la sécurité et à la continuité des soins ;
  • véhicules des médecins lorsqu’ils participent à la garde départementale ;
  • véhicules de transports de produits du corps humain (sang, organes, tissus, cellules,etc.) ;

Autres véhicules :

  • véhicules des associations agréées de sécurité civile ;
  • véhicules utilisés par les personnels des gestionnaires de voiries pour les raisons du service ;
  • véhicules de remorquage de véhicules ;
  • véhicules d’exploitation de la SNCF, de la RATPRégie autonome des transports parisiens et de l’OPTILE (Organisation Professionnelle des Transports d’Ile-de-France) ;
  • véhicules de transport en commun des lignes régulières, cars de desserte de gares et aérogares agréés, transports scolaires, transports collectifs de salariés ;véhicules personnels des agents sous astreinte ou mobilisés en cas d’urgence sanitaire et relevant d’un établissement chargé d’une mission de service public (attestation de l’employeur) ;
  • véhicules des professions médicales (dont internes) et paramédicales ;
  • véhicules de transports sanitaires privés (ambulances de transport sanitaire, véhicules sanitaires légers, taxis conventionnés) ;
  • véhicules de livraisons pharmaceutiques, de matériels médicaux ou de réactifs, radio isotopes ;
  • taxis, 2/3 roues motorisés de transport public de personnes, les véhicules légers de transports publics de personnes (au sens du code des transports) et voitures de tourisme avec chauffeur ;
  • autocars de tourisme ;
  • véhicules des forces armées dédiés à des missions de sécurité (Vigipirate) ;
  • véhicules assurant le ramassage des ordures (dont les déchets d’activité de soins à risque infectieux) ;
  • véhicules postaux ;
  • véhicules de transport de fonds ;
  • véhicules des établissements d’enseignement de la conduite automobile ;
  • véhicules des professionnels effectuant des opérations de déménagement ;
  • véhicules dédiés au transport d’animaux vivants ;
  • véhicules de transport funéraire (dont ceux assurant la thanatopraxie) 
  • véhicules frigorifiques et camions-citernes (dont ceux des laboratoires de prélèvement et d’analyse d’eaux) ;
  • véhicules particuliers transportant trois personnes au moins ;
  • véhicules légers immatriculés à l’étranger ;
  • véhicules des GIG et des GIC, ou conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite ;
  • véhicules des titulaires de la carte d’identité professionnelle de journaliste attestant d’une mission de la part de leur employeur et des salariés de la presse attestant également d’une mission de la part de leur employeur.
  • véhicules des entreprises du BTPBâtiment et travaux publics dont l’intervention est nécessaire en urgence pour la mise en sécurité des personnes et des biens

Plus d'information :

Carte contournement de l'agglomération francilienne si pollution
CritAir-classe5