Actualités

Plan national de lutte contre les cambriolages

 
 
Plan national de lutte contre les cambriolages

Contre les cambriolages, ayez les bons réflexes !

Dans le cadre du plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée, le ministère de l’Intérieur lance chaque année depuis 2013 une campagne de prévention des cambriolages, à quelques semaines des vacances estivales.

Pour la troisième année consécutive, une baisse des cambriolages de logement a été constatée en 2015. En effet, en 2015, 233 541 cambriolages de logements ont été constatés, en baisse de 0,9 % par rapport à l’année précédente.

Pour éviter les cambriolages, un dispositif a prouvé son efficacité en 2015 : l’opération tranquillité vacances , qui consiste à demander la surveillance de son domicile, en son absence, par la police ou la gendarmerie, à l’occasion de leurs patrouilles. Sur l’agglomération parisienne, aucun domicile surveillé n’a été cambriolé. En milieu urbain, sur 135 375 domiciles surveillés, 0,15 % cambriolages ont été déplorés, contre une moyenne nationale de 0,96 %. En milieu rural et péri-urbain, le dispositif s’est également montré efficace.

Autre dispositif dissuasif, l’entente entre voisins pour surveiller leur quartier. Il s'agit à des partenariats de participation citoyenne conclus entre le maire, les habitants et les forces de sécurité. En cas de comportement inhabituel et suspect, les habitants peuvent immédiatement prévenir leurs contacts au sein de la police ou de la gendarmerie. Vecteur de cohésion sociale, ces partenariats sont aujourd’hui noués dans chaque département, plus nombreux chaque année. En mai 2016, près de 3 200 partenariats étaient en cours. Pour tout renseignement, les particuliers doivent contacter leur mairie.

Chacun peut se prémunir des cambriolages en adoptant des gestes simples :

  • Installer des équipements adaptés et agrées (volets, éclairages programmé, système d'alarme…)
  • Photographier ses objets de valeur et les placer en lieu sûr
  • Confier le double de ses clés à une personne de confiance, ne pas les cacher à proximité de son domicile

Il est également conseillé de rester prudent sur les réseaux sociaux, en ne diffusant pas d’information sur ses vacances. Avant de quitter le domicile, il est prudent de signaler son absence à son entourage (voisin, ami, famille), de faire suivre son courrier et de transférer sa ligne fixe sur son téléphone portable. Des dispositifs spécifiques permettent de créer l'illusion d'une présence, pouvant faire reculer les potentiels cambrioleurs : programmateurs pour la télévision, la lumière, la radio…

Le risque zéro n'existe pas, il faut donc connaître les réflexes en cas d'effraction :

  • Prévenir immédiatement la police ou la gendarmerie (17 ou 112)
  • Préserver toutes traces et indices à l'extérieur et à l'intérieur du domicile
  • Porter plainte en ligne, dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie
  • Faire opposition auprès de sa banque pour les chéquiers et les cartes de crédit dérobés
  • Déclarer le vol à son assureur par lettre recommandée dans les deux jours ouvrés
  • Prendre des mesures pour éviter un autre cambriolage, comme le changement des serrures

En cas de cambriolage, les particuliers peuvent faciliter leurs démarches et gagner du temps à travers le dispositif de pré-plainte en ligne. Pratique, il présente plusieurs avantages :

  • Plus de liberté : après avoir renseigné un formulaire de pré-plainte en ligne, le particulier choisit le lieu où aller signer sa plainte, au sein d'un commissariat de police ou d'une brigade de gendarmerie. Il dispose ensuite d'un délai de 30 jours à partir de l'accusé de réception de la pré-plainte pour la signer
  • Un accueil privilégié : le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie choisi contacte alors la personne qui a déposé la pré-plainte pour convenir d'un rendez-vous et l'informer des justificatifs à fournir. Le policier ou le gendarme qui reçoit le particulier connaît ainsi sa situation et peut répondre à toutes ses interrogations sur le traitement et le suivi de la plainte
  • Un gain de temps : il suffit de se présenter à l'heure et au jour fixés avec l'ensemble des justificatifs demandés pour signer la déclaration. La plainte sera alors officiellement déposée.

https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/

Pour éviter les mauvaises surprises, mettez toutes les chances de votre côté. Prudence, vigilance, anticipation : vous trouverez en cliquant ici les bons réflexes à développer sans attendre.