Actualités

Eurocopter investit pour l'avenir

 
 
Le préfet - le salon du Bourget 2013

Filiale d'EADS (European aeronautic defense and space), le groupe Eurocopter est le 1er fabricant mondial d'hélicoptères destinés au secteur civil (44 % des livraisons de ce marché en 2012).

Il propose une gamme d'appareils, tant civils que militaires, la plus vaste au monde et son chiffre d'affaires a augmenté de 15 % entre 2012 et 2011. Disposant de plusieurs sites de production (dont celui de La Courneuve, site vieillissant, saturé et spécialisé dans la fabrication des pales d'hélicoptères), la société prépare le transfert d'une partie de ses activités vers un nouveau site, situé sur l'ancienne base aéronavale de Dugny, en face des pistes de l'aéroport du Bourget.

C'est la première pierre de ce futur grand ensemble (plusieurs bâtiments pour un total supérieur à 60 000 m²), qui a été posée ce 20 juin au matin, en présence, notamment, de Monsieur Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, du préfet Philippe Galli, de nombreux parlementaires et élus et des présidents d'EADS et d'Eurocopter.

L'Etat est associé à ce projet, qui s'inscrit pleinement dans la dynamique du Grand Paris au titre du contrat de développement territorial (C.D.T.) et du pôle de compétitivité du Bourget. Depuis l'été 2010, le préfet de la Seine-Saint-Denis (aidé par celui du Val d'Oise), accompagne cette opération majeure du nord du département :

  • en facilitant d'abord l'acquisition du foncier (mobilisation des aides de l'Etat : DATARDélégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale et ministère de la défense, pour près de 10 M€),
  • en coordonnant ensuite les travaux afin que les autorisations administratives,  le permis de construire, les opérations de dépollution pyrotechnique du site soient délivrés et réalisés dans les délais,
  • et en organisant, au titre des installations classées pour la protection de l'environnement, l'enquête publique inter-préfectorale.

En effet, l'enjeu est de taille. Au moment de leur livraison, à l'horizon du 1er trimestre 2015, les  installations accueilleront le nouveau centre de production de pales, des activités de maintenance, des laboratoires de recherche et développement, un atelier de traitement de surface, un centre de formation et une zone tertiaire (avec notamment l'organisation des ventes d'Eurocopter et des espaces d'accueil clients). Avec à la clé, en plus des 730 emplois transférés depuis La Courneuve, la création envisagée d'un millier d'emplois pour ces nouvelles activités.

C'est pourquoi, dans son allocution, le préfet Philippe Galli, qui « veillera personnellement à ce que les engagements de l'Etat territorial, soient tenus » a souhaité que « ce nouvel outil de haute technologie soit le moteur d'une ambitieuse politique de formation des jeunes techniciens et ingénieurs qui, dans les années à venir, viendront remplacer ceux qui, aujourd'hui, aspirent à faire valoir leur droit à la retraite ».

Documentation

Le site de la délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale (DATAR) : http://www.datar.gouv.fr/

Le site du ministère de la défense : http://www.defense.gouv.fr