Actualités

Animaux de compagnie : le pense-bête de vos vacances

 
 
Animaux de compagnie : le pense-bête de vos vacances

Huit millions de chiens et dix millions de chats partagent nos foyers.
A l’occasion des vacances d’été, voici quelques conseils pour préparer au mieux vos déplacements en France comme à l’étranger.

Posséder un animal de compagnie, c’est d’abord avoir de la disponibilité et faire preuve de responsabilité. Trop d’animaux, achetés ou recueillis sur un coup de tête, sont encore abandonnés à l’approche des vacances .
Il est rappelé qu’en France, l’abandon d’un animal domestique est assimilable à un acte de cruauté et constitue un délit pénal.

Si vous ne pouvez emporter votre animal sur votre lieu de vacances, sachez que des pensions pour animaux existent. Assurez vous que votre animal y sera correctement détenu. La réglementation prévoit des règles sanitaires et de protection animale pour ces établissements. Des inspections y sont réalisées dans le cadre de l’opération “protection animale vacances” par les agents de la Direction Départementale de la Protection des Populations de Seine-Saint-Denis.

Pendant la période estivale, prenez les précautions nécessaires pour protéger vos animaux de la chaleur excessive : ne laissez pas votre animal, même un court instant, enfermé dans votre véhicule  même s’il dispose de suffisamment d’eau et si le véhicule a les fenêtres entre-ouvertes. Un animal peut mourir très rapidement d’un “coup de chaleur” !

Voyager avec son animal de compagnie

Attention, si vous voyagez hors de France, votre chien, chat ou furet doit être identifié, vacciné contre la rage et être en possession d’un passeport européen fourni et rempli par un vétérinaire.

Depuis le 3 juillet 2011 seule la puce électronique est reconnue comme moyen d’identification pour les voyages au sein de l’Union européenne, sauf pour les animaux identifiés par tatouage avant cette date .

 

Ne ramenez jamais avec vous un animal qui ne satisfait pas aux exigences sanitaires en France ou sur le territoire communautaire. L’entrée d’animaux non identifiés et non vaccinés est absolument interdite !