Actualités

8 Mars 2018

 
 
8 Mars 2018

Exposition dans le hall de la préfecture de la Seine-Saint-Denis, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes.
twitter_cover

A l'occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, l'exposition "des séries et des femmes" sur les héroïnes de fiction et les enjeux de la diffusion de personnages féminins forts et inspirants à l'écran est installée dans le hall de la Préfecture de la Seine Saint Denis jusque la fin du mois de mars.

A partir d'un panel non exhaustif d'héroïnes, cette exposition entend promouvoir des rôles féminins forts dans les œuvres de fiction audiovisuelles afin d'améliorer les représentations des femmes, de lutter contre les stéréotypes et les inégalités de genre et de sexe.
 
Une représentation ambigüe des femmes dans le panorama audiovisuel
En 2016, le Comité de Surveillance de l'Audiovisuel (CSAConseil supérieur de l'audiovisuel) publiait une étude sur les stéréotypes féminins véhiculés dans les programmes TV, dont les séries de fiction. Malgré une présence croissante de personnages féminins dans le panorama audiovisuel, ces personnages restent encore aujourd'hui relativement stéréotypés. Cependant, de plus en plus de séries ont pour le nom d'un protagoniste féminin, ou celui d'un groupe de femmes, ce qui est significatif.
 
Le monde audiovisuel peut fournir un vivier de rôles-modèles féminins
Il est important de proposer aux jeunes filles et aux femmes des héroïnes auxquelles elles puissent s'identifier, et qui soient sources d'inspiration et de motivation.
 
Les productions audiovisuelles sont un levier intergénérationnel d'éducation à l'égalité
Les enjeux de l'identification à des personnages féminins, tant pour les filles que pour les garçons, tant pour les femmes que pour les hommes, sont les suivants : luttre contre les stéréotypes de genre, lutte contre le harcèlement et toute forme de domination sexuelle, promotion de l'égalité.
La télévision est un support de divertissement hautement collectif : soit directement, en regardant un programme à plusieurs, soit indirectement, par le biais de discussions autour des programmes visionnés. Lorsque la pratique est familiale, elle peut impliquer un échange intergénérationnel.
 
Cette exposition a été réalisée par Camille Reynaud de la Direction départementale de la cohésion sociale auprès de la Déléguée aux droits des femmes et à l'égalité en Seine Saint Denis.

Découvrez cette exposition en ligne en cliquant ici.

   

P1030603